Les plus beaux stylos sélectionnés par Point Plume®

Expédition dans le monde entier chaque jour

Satisfait ou remboursé*

Notre histoire

Point Plume®, un écrin pour les plus beaux stylos, une adresse de référence des collectionneurs du monde entier.

 

La Maison Point Plume®

Caran d’Ache, Cartier, Chopard, Graf von Faber Castell, Montblanc, Montegrappa, Namiki, Omas, Parker, S.T. Dupont, Visconti… réservent leurs plus belles pièces, modèles uniques et éditions limitées, à la Maison Point Plume®.

Depuis plus de vingt ans, la famille Ridel entretient sa passion pour les instruments d’écriture, un paradis pour les initiés. Laure Ridel, directrice de Point Plume, tient de sa mère ses clés du management et de son père son sens de l’histoire et de l’architecture. Son grand-père, artiste peintre, lui inspire l’envie de créer.

Amateurs et collectionneurs de plumes, rollers et briquets découvriront les oeuvres uniques de la maison, séries d’exception et de hautes créations pensées et créées par Laure Ridel, conçues en collaboration avec les plus grandes manufactures. 

Laure Ridel s’ouvre au marché chinois en inaugurant une boutique à Pékin en 2014.

Success Story !

La librairie

La famille Ridel ouvre sa première boutique – une librairie, papeterie et stylos il y a 50 ans à Bois-Colombes.

Prisme

La famille Ridel a géré une autre boutique de stylos « Prisme » à Saint-Germain-en-Laye pendant 32 ans.

Orient-Express

La famille Ridel a détenue parallèlement une maroquinerie de luxe « Orient-Express » à Saint- Germain-en-Laye pendant 3 ans.

Ouverture

Ouverture de Point Plume en 1990 au 21, rue Quentin-Bauchart – Paris 8ème 

Rue Lincoln

Tenue d’une boutique de stylos haut luxe et design rue Lincoln – Paris 8ème pendant 2 ans

Pékin

Inauguration de Point Plume à Pékin à l’été 2014

Saga, une histoire de famille

La famille Ridel : événements et patrimoine familial font l’histoire de Point Plume

Bercée par l’art dès son plus jeune âge, Laure Ridel rend hommage à sa famille qui l’a initiée au goût des belles choses. Son père, Jean-François Ridel, épris d’art et collectionneur, emmenait sa fille, alors âgée de 3 ans, le dimanche matin arpenter les salles de ventes à la recherche du beau, du rare, du coup de coeur. Ce qui l’intéressait : les armes, les casques, les peintures, les tapis : les objets en général. Il lui expliquait les couleurs, les formes, les matières. Quand commençaient les enchères, Laure se tenait très droite et évitait de bouger un bras au risque d’adjuger une vente…

Il a été à l’origine des premières créations et développements de nouveaux concepts d’instruments d’écriture Point Plume. « Le manège à stylos » / Coffret « Cavalcade » …

Jean-François Ridel a donné à sa fille un autre regard sur les choses, il lui a appris à voir autrement, plus large, plus ouvert. Il lui a transmis sa passion de découvrir, observer, analyser l’artisanal, les technicités, les complications, les couleurs et leurs nuances…

Son grand-père, Victor Ridel, architecte et artiste peintre de l’Ecole de Rouen explorait le post-impressionnisme et le cubisme aux côtés, entre autres, de Joseph Delattre et de Robert Pinchon. Il était passionné de natures mortes. Encouragé par sa famille, il fit une exposition en fin de vie. Il voulait partager avec quelques privilégiés de son choix son style différent, son rapport aux couleurs, son imagination. Au caractère déterminé, peut-être têtu, il répondait en architecture à qui lui demandait une éventuelle reproduction : « Je ne fais pas de copie ». « Pour avoir un tableau chez soi, il faut le mériter », disait-il.

Victor Ridel, Jean-François Ridel et Laure Ridel sont animés par une même motivation, celle d’aller de l’avant, laisser court à leur liberté d’expression artistique pour créer et innover.

Ce patrimoine culturel est une richesse que Laure Ridel aime conter… Il lui a donné le goût de concevoir de nouveaux instruments d’écriture, du stylisme à la fabrication, en considérant les complications techniques. Ces nouveaux challenges réjouissent les amateurs et collectionneurs.

De sa mère, Luce Ridel, Laure puise son courage, son envie. Luce Ridel transmet également à sa fille son « gène commercial », comme Laure s’amuse à le souligner. Avec élégance et audace, Luce Ridel osera distribuer des pièces d’exception dans sa librairie : au delà du beau papier, des porte-plumes, elle se démarquera avec la vente de livres d’art et d’ouvrages spécifiques exceptionnels. Elle suivra sa démarche de développement avec le référencement des premières éditions limitées Mont Blanc. Sa personnalité ambitieuse aborde les virages habilement afin de réussir chaque entreprise.

Luce Ridel est sans aucun doute l’inspiration qui insufflera à Laure la dynamique de développement Point Plume monde : l’ouverture de la boutique à Pékin en 2014. Ce goût commun pour l’art et l’entreprenariat, la famille Ridel n’a pas fini de le partager.

Besoin de conseils ?

Contactez-nous